Culture
Yannick Noah en famille lors d’une cérémonie en hommage à son père Zacharie Noah. © Alexis Huguet/Hans Lucas/JA

Cet article est issu du dossier

Les Noah, une saga camerounaise

Voir tout le sommaire
Société

Cameroun : l’héritage de Simon Noah Bikié

Plus de trente ans après sa mort, Simon Noah Bikié continue d’inspirer de la crainte à sa turbulente descendance.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 15 février 2017 à 15:09

Cette photo du 20 juin 1983 montre le chanteur et joueur de tennis Yannick Noah (au centre) posant avec son père, l’ancien footballeur Zacharie Noah (à droite) et son grand-père Simon Noah (à gauche) à Yaoundé. © Pierre GUILLAUD/AFP

Lorsque Jérôme Mendouga, ex-ambassadeur du Cameroun à Washington – et époux de Louisette, l’une de ses petites-filles – est arrêté le 15 avril 2009 dans le cadre d’une affaire de détournement d’argent public lié à l’achat d’un avion présidentiel, Zacharie est estomaqué : « Heureusement que papa n’est plus là pour voir ça ! »

Il est vrai qu’avant lui, Valère Abanda Metogo, époux de Clémentine, l’une des filles du patriarche, avait déjà essuyé de nombreuses critiques au sujet de la gestion de la Banque camerounaise de développement (BCD, liquidée en 1989), dont il a été dix ans le patron.