Energies renouvelables

Énergie : ces patrons qui croient au solaire

Plus de 500 000 ménages ont été équipés de kit solaires par la société M-Kopa au Kénya. Ici, installation de panneaux photovoltaïques en Ouganda. © Stephen Wandera/AP/SIPA

En plein essor sur le continent africain, l'énergie solaire attire des investisseurs et créateurs d'entreprises internationaux.

Charlotte Aubin-Kalaidjian de Greenwish Partners

Charlotte Aubin-Kalaidjian © DR

En cofondant la société d’investissement spécialisée dans les énergies renouvelables Greenwish Partners, cette ancienne de Morgan Stanley visait d’abord l’Europe, avant de se tourner vers l’Afrique en 2014. Son premier projet, la centrale solaire Senergy 2, à Bokhol, dans le nord du Sénégal, a été inaugurée en octobre 2016 par le président Macky Sall. Avec une capacité de 20 MW, il s’agit de la plus grande d’Afrique de l’Ouest avec celle de Malicounda. Une première étape qui « va créer un précédent pour Greenwish », se réjouit sa directrice générale. Travaillant actuellement sur plusieurs projets en développement, au Nigeria et en Côte d’Ivoire notamment, la société a conclu un partenariat avec l’investisseur Denham Capital, qui lui apporte 250 millions de dollars et devient le premier actionnaire des projets qu’elle développe.

 

Mustapha Bakkoury de Masen

Mustapha Bakkoury © DR

On dit que si Masen, l’agence marocaine des énergies renouvelables, connaît un succès grandissant, c’est grâce à lui. Membre influent du Parti Authenticité et Modernité (PAM), l’ancien directeur de la Caisse de dépôt et de gestion assure d’une main ferme la réalisation du programme solaire marocain, qui vise pas moins de 2 000 MW de puissance à l’horizon de 2020. Le complexe solaire Noor-Ouarzazate à concentration, dont la première phase de 160 MW a été inaugurée début 2016, est l’un des premiers de ces grands chantiers. Récemment, Masen, initialement spécialisée dans le solaire, a été chargée de piloter le développement des autres énergies renouvelables dans le royaume, notamment l’éolien, pour lequel l’objectif de production est également fixé à 2 000 MW. Une preuve de la confiance du roi, que Mustapha Bakkoury accompagne régulièrement lors de ses tournées africaines.

 

Xiande Li de Jinko Solar

DR

Xiande Li © DR

Le patron et fondateur du géant chinois Jinko Solar n’est âgé que de 42 ans. Coté à la Bourse de New York, son groupe (2,48 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2015) est l’un des premiers fabricants de cellules, panneaux et autres équipements solaires au monde. En Afrique, le groupe a investi 7,5 millions de dollars dans la première usine de fabrication de modules photovoltaïques du continent, qui a ouvert ses portes au Cap, en Afrique du Sud, en août 2014. Jinko Solar faisait également partie du consortium qui s’est engagé en 2016 à fournir à l’émirat d’Abu Dhabi une électricité solaire à moins de 0,03 dollar le kilowattheure.

 

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte