Dossier

Cet article est issu du dossier «Football : festival de CAN !»

Voir tout le sommaire
Sport

CAN 2017 : Banou Diawara, le fétiche burkinabè de la compétition

Les joueurs de l'équipe du Burkina Faso face au Cameroun, le 14 janvier 2017. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Lors de la CAN 2017, il y a des stars qu'on ne présente plus et la nouvelle génération prometteuse. L'attaquant Banou Diawara foulera les pelouses gabonaises, aux côtés des Etalons pour la CAN 2017.

Il a qualifié les Étalons pour la CAN en marquant à la neuvième minute du temps additionnel face au Botswana (2-1), puis a évité à son équipe de s’incliner, dans les dernières secondes, contre l’Afrique du Sud, lors du premier match du dernier tour éliminatoire pour la Coupe du monde 2018.

À 24 ans, Banou Diawara ne fréquente la sélection nationale que depuis 2015, mais il est vite devenu un héros national. Formé à Bobo-Dioulasso, avec qui il s’était bâti une petite réputation, l’attaquant a ensuite migré à la JS Kabylie, où il a continué d’entretenir une ligne statistique tout à fait présentable. Après seulement une saison en Algérie, Banou Diawara a de nouveau déménagé l’été dernier, cette fois-ci pour s’installer en Égypte, au Smouha d’Alexandrie, dans un championnat réputé pour être plus relevé et plus rémunérateur.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte