Diplomatie

Sommet Afrique-France : on les attend à Bamako…

Ibrahim Boubacar Keïta, le président malien. © Emmanuel DAOU Bakary pour JA

Les 13 et 14 janvier, au sommet Afrique-France de Bamako, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), et son homologue français, François Hollande, espèrent une participation élevée.

Sont attendus quelque trente-cinq chefs d’État et de gouvernement. Parmi eux, la plupart des chefs d’État francophones, dont le Tchadien Idriss Déby Itno, qui préside l’UA, et de nombreux anglophones, comme le Nigérian Muhammadu Buhari, l’Ougandais Yoweri Museveni, le Kényan Uhuru Kenyatta… et le Zimbabwéen Robert Mugabe. Le Rwandais Paul Kagame est aussi annoncé.

Viendra, viendra pas ? Côté marocain, Mohammed VI entretient le suspense. Côté algérien, on attend Abdelmalek Sellal, le Premier ministre. Le 13 dans l’après-midi, juste avant le dîner d’ouverture au palais de Koulouba, François Hollande doit faire, sur la route Paris-Bamako, une halte de deux heures à Gao, afin d’y saluer les soldats français de l’opération Barkhane.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte