Politique

Burkina Faso : le règne de Blaise Compaoré passé au peigne fin

" Blaise Compaoré, de l'ascension à la descension" d'Adama Ouédraogo. Unitec, 186 pages. © DR

Dans son livre "Blaise Compaoré, de l'ascension à la descension", le journaliste burkinabé Adama Ouédraogo livre le récit détaillé et informé des vingt-sept années de pouvoir de Compaoré.

Sous un titre curieux, mais explicite, Adama Ouédraogo, dit Damiss, chef du desk politique à L’Observateur Paalga, revient sur le « règne » de Blaise Compaoré, chef d’Etat d’octobre 1987 à octobre 2014. Damiss, qui a été brièvement emprisonné à la Maison d’arrêt et de détention des armées (Maca) de Ouagadougou pour son implication présumée dans le coup d’État manqué du général Diendéré, se veut équilibré dans son jugement.

Compaoré « a fait de son mieux pour gouverner le Burkina », écrit-il, mais « l’usure du pouvoir et les flagorneurs qui lui chantaient à longueur de journée que “y a rien en face, c’est maïs” lui ont fait perdre toute lucidité », au point de « jouer le match de trop » en voulant réviser la Constitution. Du coup, regrette l’auteur, « on ne retiendra que la face hideuse de son régime ». Avant que les historiens livrent leur verdict.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte