Diplomatie

États-Unis : Donald Trump aurait-il trouvé son « Monsieur Afrique » ?

Donald Trump, le 9 janvier 2017 à New York. © Evan Vucci/AP/SIPA

Pour le poste de sous-secrétaire d’État aux Affaires africaines, Donald Trump songe au chercheur John-Peter Pham.

Né à Paris dans une famille d’origine vietnamienne, ce diplômé en économie de l’université de Chicago a d’abord choisi la prêtrise. Après un ministère dans le diocèse catholique de Peoria (Illinois), il a participé en 2001 à une médiation du Vatican en Afrique de l’Ouest, lors de la sanglante guerre civile au Liberia et en Sierra Leone.

Puis, après avoir quitté la prêtrise, ce bilingue anglais-français est entré à l’Atlantic Council, un think tank prorépublicain dont il dirige aujourd’hui le bureau Afrique.

Il y a une dizaine de jours, juste avant l’accord politique du 31 décembre en RD Congo, il déclarait : « Il est temps que les États-Unis cessent de reconnaître Joseph Kabila comme chef de l’État, car, selon sa propre Constitution, il n’est plus Président. »

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte