Politique

Burkina Faso : remaniement en vue

Le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré à la tribune des Nations Unies à New York le 22 septembre 2016.

Le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré à la tribune des Nations Unies à New York le 22 septembre 2016. © Frank Franklin II/AP/SIPA

Un peu plus d’un an après son entrée en fonction, Roch Marc Christian Kaboré envisage de procéder à un premier remaniement pour donner un nouveau souffle à son gouvernement.

Selon son entourage, celui-ci devrait intervenir d’ici à fin janvier-début février, après que la commission chargée d’élaborer un projet de Constitution lui aura remis son rapport. D’après un collaborateur du chef de l’État, Paul Kaba Thiéba, le Premier ministre, devrait être reconduit, après son sans-faute lors de la conférence internationale de Paris, début décembre 2016, où les promesses de financement du Plan national de développement économique et social (PNDES) ont afflué.

Autre mesure, semble-t-il déjà décidée : le ministère de l’Administration territoriale et de la Sécurité sera scindé en deux. Simon Compaoré devrait continuer à gérer le portefeuille de l’Administration territoriale, mais celui de la Sécurité devrait être confié à un civil expert en ce domaine, alors que la situation ne cesse de se dégrader dans le nord du pays.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte