Diplomatie

RD Congo : quand Bruxelles exfiltre les Lumumba

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Jean-Jacques Lumumba, petit-neveu de Patrice Lumumba et ancien cadre de la Banque BGFI, en région parisienne le 20 décembre 2016.

Jean-Jacques Lumumba, petit-neveu de Patrice Lumumba et ancien cadre de la Banque BGFI, en région parisienne le 20 décembre 2016. © Vincent Fournier / JA

Dans la famille Lumumba, on dort moins bien depuis que Jean-Jacques, le petit-neveu du héros de l’indépendance, a livré au quotidien belge Le Soir des documents internes à la banque BGFI, dont il était un cadre.

Exilé en Europe depuis juillet avec femme et enfants et en conflit avec son employeur, il a approché la presse belge début octobre muni de ces documents. Mais, craignant que ses révélations ne mettent en danger ses proches restés au pays, il a obtenu des autorités belges qu’elles aident son frère, sa sœur et l’une de ses tantes, qui se terraient depuis plusieurs semaines déjà.

Quelques jours avant la parution, le 29 octobre, du fameux numéro du Soir, ils ont été recueillis au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa. De là, ils ont été transférés à la résidence de l’ambassadeur de Belgique, où ils étaient à l’abri au moment de la publication. Des visas et des billets d’avion leur ont été remis, et, le 31 octobre, ils ont été accompagnés à l’aéroport, d’où ils ont pu quitter le pays.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte