Livres
Une exposition consacrée à Tintin au centre Georges Pompidou à Paris en décembre 2009.

Cet article est issu du dossier

BD : dessine-moi le monde

Voir tout le sommaire
Culture

BD : Le Rêveur, voyage dans une Afrique enchantée

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 janvier 2017 à 17:10

Le rêveur, Muriel Bloch et Christophe Merlin, Thierry Magnier Editions, octobre 2016, 44 p., 20,50 €.

Muriel Bloch et Christophe Merlin ressuscitent le récit d’aventures à l’ancienne, avec monstre, princesse et pirate barbu.

C’est un petit chef-d’œuvre hors du temps, pour petits, moyens et grands. Quarante-six pages d’aventures rocambolesques, peut-être en Afrique, mais peut-être pas, entre terre et mer avec un jeune rêveur chassé de chez lui parce qu’il rêve tout ce qui va arriver bientôt et qu’il n’y a rien de plus gênant dans la vie.

Tout est réuni pour notre plus grand plaisir, bateaux, îles, forêts, port, monstre, grands espaces et rebondissements – et évidemment un ornithorynque, puisqu’il ne saurait y avoir de bonne histoire sans un ornithorynque quelque part. Le dessin de Christophe Merlin, imprégné d’Afrique mais pas que, le conte de Muriel Bloch imbibé d’onirisme et de poésie, et même le papier, épais comme autrefois, font du Rêveur une bande dessinée à lire et à relire encore, avec la certitude d’une découverte à chaque page. Enivrant comme un voyage au pays des songes.