Défense

Mali : le Programme de désarmement, démobilisation et réinsertion attire plus de combattants que prévu

Des militaires maliens pendant un exercice de tir  le 8 avril 2013.

Des militaires maliens pendant un exercice de tir le 8 avril 2013. © Baba Ahmed/AP/SIPA

Alors qu’il était censé concerner moins de 10 000 combattants, le Programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), qui se met lentement en place au Mali, voit ses effectifs croître de manière exponentielle.

Désormais, officiellement, ce sont 10 000 hommes qui en bénéficieront. Mais, au sein de la Commission nationale de DDR, qui vient de s’installer dans le quartier huppé de la Cité du Niger, à Bamako, on évoque une fourchette de 12 000 à 15 000 hommes !

À l’approche du début des opérations, les groupes armés signataires de l’accord de paix ont gonflé – et parfois triplé – leurs effectifs. À ce rythme, pas sûr que les 50 millions de dollars sur lesquels les autorités tablaient pour financer l’ensemble du processus suffisent.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte