Économie

FMI : l’ancien ministre tunisien de l’Économie Hakim Ben Hammouda au pied du podium

Hakim Ben Hammouda à Cannes le 9 décembre 2012 à l'occasion de la World Policy Conference consacrée à l'Afrique.

Hakim Ben Hammouda à Cannes le 9 décembre 2012 à l'occasion de la World Policy Conference consacrée à l'Afrique. © WPC

Il s’en est fallu d’un cheveu pour que Hakim Ben Hammouda devienne directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI – poste qui était à pourvoir depuis l’annonce du départ de son titulaire, le Pakistanais Masood Ahmed.

Le nom de l’ancien ministre tunisien de l’Économie de Mehdi Jomâa avait été suggéré par Masood Ahmed lui-même. Conseiller spécial de Donald Kaberuka à l’époque où celui-ci présidait la BAD, et économiste en chef à la Commission économique pour l’Afrique, Ben Hammouda avait été sélectionné parmi 400 prétendants en raison de sa parfaite connaissance des rouages des institutions multilatérales.

Il s’est finalement incliné face à Jihad Azour, ex-ministre libanais des Finances et proche de la famille Hariri. Ce dernier a bénéficié du soutien des pays du Golfe, Arabie saoudite en tête. Prévenante, Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, a écrit au Tunisien pour lui témoigner son estime.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Fermer

Je me connecte