Elections
De g. à dr. : Daniel Kablan Duncan, Mabri Toikeusse, Patrick Achi, Hamed Bakayoko, Pascal Affi N’Guessan, Amadou Gon Coulibaly, Jeannot Ahoussou-Kouadio, Maurice Kakou Guikahué. Assis, de g. à dr. : Guillaume Soro et Adama Bictogo. © ILLUSTRATION LAURENT BLACHIER POUR JA (PHOTOS VINCENT FOURNIER/JA ; ISSOUF SANOGO/AFP ; OLIVIER/JA ; BRUNO LEVY/JA)

Cet article est issu du dossier

Législatives ivoiriennes : en ordre de bataille

Voir tout le sommaire
Politique

Législatives en Côte d’Ivoire : à Man, un cavalier pas si seul pour le RHDP…

Pour le RHDP, l’élection dans la commune de Man, chef-lieu de la région des Dix-Huit Montagnes, aurait dû être une formalité.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 16 décembre 2016 à 10:56

Sidiki Konaté (ci-dessus) fera face à Albert Flindé. © Olivier

Le choix de l’UDPCI de faire cavalier seul et la purge qui s’est ensuivie – en particulier le limogeage du ministre des Affaires étrangères, Mabri Toikeusse – en ont décidé autrement. Car Man fut pendant longtemps un bastion de l’UDPCI.

Le parti fondé par le général Gueï y présentera un candidat de poids en la personne de son troisième vice-président, Albert Flindé, un enfant du pays. Maire de Man de 2001 au début de la rébellion, en 2002, ce cadre directeur de cabinet de plusieurs ministères était le conseiller spécial d’Alassane Ouattara chargé des questions économiques. Il a été remercié peu de temps après Mabri Toikeusse.

Face à lui, le RHDP a investi l’actuel député RDR de Man, Sidiki Konaté. En 2011, ce proche de Guillaume Soro – même s’ils ont un temps été brouillés –, porte-parole, « sherpa » censé gérer les problèmes de la société civile et l’organisation des manifestations de l’ancienne rébellion, avait été élu dans un contexte un peu particulier : Man sortait juste de près de dix ans passés en zone rebelle.

Pour contrer l’ancrage d’Albert Flindé, Sidiki pourra compter sur la présence dans sa liste de l’actuel maire de Man, Tia André, et sur le poids de Siki Blon Blaise, candidat du RHDP dans les circonscriptions électorales de Man, Sangouiné, Podiagouiné, Sandougou Soba et Fagnampleu. Nommé coordonnateur de campagne dans la région du Tonkpi (Ouest) à la place de Mabri Toikeusse, cet homme d’affaires proche du PDCI puis de l’UDPCI et ancien président du conseil général de Man y est très influent. Un duel qui sera arbitré par Dro Sédé, candidat d’un FPI dont l’influence à Man a décliné depuis les années 2000. À noter que cinq indépendants se présentent également.