Défense

Mali – Minusma : les hélicos de Trudeau

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Justin Trudeau, premier ministre du Canada, à la Havane le 16 novembre 2016.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada, à la Havane le 16 novembre 2016. © Enrique De La Osa/AP/SIPA

Trois semaines avant son départ du secrétariat général de l’ONU, le Coréen Ban Ki-moon est confronté à un dernier défi : remplacer les sept hélicoptères Apache (attaque) et Chinook (transport) que les Pays-Bas veulent retirer de la Minusma d’ici à janvier.

Basés à Gao, au Nord-Mali, ces hélicoptères se sont rendus indispensables pour la protection des Casques bleus et l’évacuation des blessés. Aujourd’hui, Ban Ki-moon et Hervé Ladsous, son adjoint français, placent tous leurs espoirs dans le gouvernement canadien. Le 15 décembre à Ottawa, Justin Trudeau, le Premier ministre, doit réunir son cabinet pour décider de l’envoi d’hélicoptères canadiens à Gao.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte