Diplomatie

France : Arnaud Montebourg, un Berbère en Algérie

Arnaud Montebourg faisant un selfie après une visite à l’usine Renault d’Oran, fin 2013. © FAROUK BATICHE/AFP

Candidat déclaré à la primaire socialiste de janvier 2017, Arnaud Montebourg, l’ancien ministre français du Redressement productif, se rendra en Algérie du 10 au 12 décembre.

Une visite qui revêtira aussi un caractère personnel puisque la première étape se déroulera à Oran, berceau de sa famille maternelle. Sa mère, l’universitaire Leïla Ould Cadi, y est née, et son grand-père, Khermiche Ould Cadi, issu d’une famille de bachagas connue en Oranie, servit dans l’armée française en 1940 en tant que sous-officier.

Le hasard veut que le père d’Arnaud Montebourg, Michel, ait été sergent à Colomb-Béchar pendant la guerre d’Algérie, alors que plusieurs de ses oncles maternels avaient rejoint les maquisards de l’ALN. Le candidat se rendra ensuite à Alger, où des rencontres avec des patrons, des syndicalistes et la communauté française de la capitale sont prévues.

Côté agenda politique, rien n’est encore définitivement fixé : « Des démarches ont été faites auprès de la présidence, du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et de quelques membres du gouvernement », se contente-t-on de dire dans l’entourage de Montebourg. Une visite début janvier à Dakar est par ailleurs à l’étude.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte