Politique

Mohamed Ibn Chambas à la manœuvre pour régler des différends frontaliers entre le Cameroun et le Nigeria

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 28 octobre 2016 à 11:21

Le Ghanéen Mohammed Ibn Chambas, représentant spécial de Ban Ki-moon en Afrique de l’Ouest, à Paris, le 3 mars 2015. © Vincent Fournier / J.A.

Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest, était en mission de levée de fonds en Europe du 19 au 22 octobre.

Dans le cadre de la Commission mixte CamerounNigeria, dont il est le président, le Ghanéen espérait obtenir une aide de 14 millions de dollars pour régler les différends portant sur les 2 100 km de frontière entre Yaoundé et Abuja, qui se sont engagés à débloquer 1,5 million chacun. À Paris, Ibn Chambas a rencontré Guillaume Lacroix, conseiller du ministre des Affaires étrangères, et Rémi Maréchaux, directeur Afrique et océan Indien au Quai d’Orsay.

À l’Élysée, il a vu Thomas Melonio, conseiller de François Hollande, puis s’est rendu à Londres et à Berlin. Auparavant, à Bruxelles, il s’était entretenu avec Koen Vervaeke, DG Afrique du Service européen pour l’action extérieure, et Stefano Manservisi, DG de la Direction de la coopération internationale de la Commission européenne, qui l’a assuré de son soutien dès lors que le Cameroun et le Nigeria en auront formellement fait la demande.