BTP & Infrastructures

Transport maritime : le Port de Cotonou en mission séduction

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Port de Cotonou.

Port de Cotonou. © Valentin Salako pour J.A.

Après être passée par La Haye, Rotterdam, Anvers, Genève et Marseille, une délégation de dirigeants du Port autonome de Cotonou, menée par sa directrice générale Huguette Amoussou Kpéto, nommée en mai dernier après l’élection de Patrice Talon à la présidence de la République, a conclu mercredi 5 octobre, dans un hôtel parisien, une opération séduction européenne.

Elle a ainsi rencontré de grands armateurs mondiaux : Grimaldi, CMA-CGM, Bolloré et Maersk. Alors qu’il n’avait plus réalisé une telle opération depuis vingt ans et qu’il a perdu de nombreuses parts de marché, le Port autonome de Cotonou a souhaité faire valoir les travaux d’agrandissement de ses bassins, ses nouveaux engins de manutention et ses investissements à venir. Les armateurs se sont engagés en retour à faire venir des bateaux en plus grand nombre et de plus grande taille.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte