Politique

RD Congo : chaque participant au dialogue national touche 283 dollars par jour

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
À Kinshasa, les arrestations de militants qui réclament l’alternance politique se multiplient.

À Kinshasa, les arrestations de militants qui réclament l'alternance politique se multiplient. © Irene2005/Flickr creative commons

À la demande de toutes les parties, le nombre des participants au « dialogue politique national » est passé de 200 à 280 dès la première séance plénière, le 5 septembre.

Le per diem promis à ces délégués y serait-il pour quelque chose ? Le salaire moyen d’un fonctionnaire étant inférieur à 100 dollars, la somme journalière de 283 dollars est forcément incitative pour certains… Les pourparlers, ouverts le 1er septembre à Kinshasa, pourraient rapporter plus de 4 200 dollars à chaque participant.

« La norme des Nations unies »

« L’État congolais, qui finance ces négociations, n’a fait que respecter la norme des Nations unies en la matière », justifie un cadre de la Majorité présidentielle. On comprend mieux tout à coup la grogne des associations de défense des albinos, des handicapés ou des peuples pygmées, qui s’estiment exclues du dialogue.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte