Agroalimentaire

Aviculture : l’ivoirien Sipra se lance au Burkina

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 27 septembre 2016 à 10h14
Silo à grain SIPRA à Abidjan, Côte d’Ivoire. Mars 2016.

Silo à grain SIPRA à Abidjan, Côte d'Ivoire. Mars 2016. © Jacques Torregano pour JA.

Le groupe agro-industriel Société ivoirienne de productions animales (Sipra), fondé par Jean-Marie Ackah, s’apprête à lancer, en octobre 2016, les activités de sa nouvelle filiale burkinabè, Société burkinabè de productions animales (Sobupra), qu’il a créée début septembre.

La Sobupra s’est dotée d’un couvoir pouvant produire trois millions de poussins, dont elle compte doubler la capacité dans un an. Le patron ivoirien dit ne pas craindre la concurrence du fameux « poulet bicyclette » (surnommé ainsi en raison de sa maigreur) produit localement, alors que la filiale de Sipra produira des poulets de 1,5 kg sous cinquante jours. Le groupe envisage de créer une marque propre pour la production au Burkina Faso et table sur la croissance de la population – de 3 % par an – pour doper ses ventes.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte