Arts

Art africain : la maison Piasa organise une troisième vente à Paris

Réservé aux abonnés | | Par
Yinka Shonibare, The Crowning.

Yinka Shonibare, The Crowning. © alice tiara/Flickr Creative commons

Malgré le succès mitigé de sa deuxième vente aux enchères consacrée à l’art africain contemporain, le 9 juin, la maison Piasa récidivera le 29 novembre avec une troisième vente, intitulée, comme la précédente, « Origines et Trajectoires ».

Sous l’égide de Christophe Person, son directeur de la stratégie et du développement, sans doute encouragé par l’actionnaire passionné qu’est l’ancien Premier ministre béninois Lionel Zinsou, la maison parisienne recherche activement des œuvres des plasticiens les plus en vue du continent, comme Soly Cissé (Sénégal), Mahi Binebine (Maroc), Yinka Shonibare (Nigeria), Barthélémy Toguo (Cameroun), etc.

Le moment est propice : la vente suivra de près la foire Also Known as Africa (AKAA) de Paris, consacrée à l’art africain contemporain (du 11 au 13 novembre).

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte