Elections

L’ambassadeur du Gabon en France menacé

Paris, le 7 septembre. Des Gabonais manifestent devant le siège des Républicains pour dénoncer le soutien présumé de Nicolas Sarkozy à Ali Bongo Ondimba.

Paris, le 7 septembre. Des Gabonais manifestent devant le siège des Républicains pour dénoncer le soutien présumé de Nicolas Sarkozy à Ali Bongo Ondimba. © Thomas Samson/AFP

Germain Ngoyo Moussavou, l’ambassadeur du Gabon en France, a pris très au sérieux l’agression dont il a été la victime le 7 septembre alors qu’il quittait les locaux de la représentation à 19 h 30.

Des partisans de Jean Ping ont alors forcé les barrières de sécurité qui, dressées par les CRS français, protègent le bâtiment et ont caillassé la voiture du diplomate. Ce dernier fait désormais appel à une société privée, Maori, pour assurer sa protection personnelle et celle de sa famille.

Le soir de la proclamation des résultats de la présidentielle, les gendarmes gabonais affectés à la surveillance de l’ambassade ont dû escalader le mur de clôture pour quitter les lieux sans se faire lyncher par les mêmes manifestants.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte