Transports

Transports : Kaboré aux petits soins pour Bifasor

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 08 septembre 2016 à 10h19
Mission accomplie pour l’équipe venue lancer la jeune société au Burkina Faso.

Mission accomplie pour l’équipe venue lancer la jeune société au Burkina Faso. © Bisafor

Début août, à l’initiative de l’un de ses conseillers, le président burkinabè a reçu l’équipe de Zakaria Daboné, un entrepreneur de 36 ans qui entend donner un coup de fouet au secteur du transport de marchandises sur le continent.

C’est la durée de l’entretien que le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a accordé le 3 août à la petite équipe de Bifasor, à la suggestion de son conseiller Kassoum Venegda. Cette jeune société, qui se développe depuis Paris, entend donner un coup de fouet au secteur du transport de marchandises sur le continent.

Fondée par Zakaria Daboné (photo, au centre), un Burkinabè de 36 ans, la start-up – qui souhaite devenir l’« Uber des logisticiens africains » – vise à mettre en relation les clients du secteur avec les différents intervenants de la filière (transporteurs, transitaires, commissionnaires). Ces derniers pourront passer commande et ainsi éviter le circuit des courtiers informels aux taux souvent prohibitifs. Bifasor, qui bénéficie aussi de l’appui d’Ali Traoré, l’ancien président du Conseil burkinabè des chargeurs, lancera la première version de son site avant la fin de l’année.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte