Santé

Soyez sportifs mais prudents

Par

Le Pr Edmond Bertrand est Doyen honoraire de la faculté de médecine d’Abidjan, membre correspondant de l’Académie française de médecine. Il a exercé pendant trente ans en Afrique dans les centres ruraux, les hôpitaux régionaux et les CHU.

Une paire de chaussures de sport lors des JO de Rio en 2016. © Gregory Bull/AP/Sipa

Incroyable ! Et pourtant c’est vrai : chaque année meurent en France, au cours d’exercices sportifs, environ 15 pratiquants professionnels et 800 amateurs – soit quelque 3 morts par jour –, en compétition ou en activité de détente.

Ces chiffres inattendus résultent d’études très sérieuses du centre d’épidémiologie sportive de l’hôpital Georges-Pompidou (Paris). Si on ne dispose pas d’études comparables en Afrique, aux États-Unis, en revanche, on a observé que les populations d’origine africaine présentent plus de morts subites que les autres sans qu’on ait fourni d’explication documentée.

Ce risque, maintenant avéré, a conduit le Club des cardiologues du sport à rappeler les dix règles d’or. Parlons-en clairement.

Les populations d’origine africaine présentent plus de morts subites que les autres sans qu’on ait fourni d’explication documentée

1) Faire toujours un échauffement (pour mettre les muscles et le cœur en condition favorable avant l’effort) et observer dix minutes de récupération à la fin de l’effort afin d’éviter des troubles du rythme dangereux ou même un infarctus « retardé ».

2) Boire 3 ou 4 gorgées d’eau toutes les trente minutes environ au cours de l’effort (pour éviter la déshydratation).

3) Ne pas faire d’activités intenses si la température extérieure est très basse (inférieure à – 5 °C, en particulier si on est drépanocytaire) ou très élevée (supérieure à 30 °C, surtout pour les sportifs non adaptés à ces climats).

4) Ne pas fumer une heure avant ni deux heures après une pratique sportive (pour éviter des spasmes artériels surtout coronaires). Mieux : ne jamais fumer.

5) Ne pas prendre de douche – ni chaude ni froide – dans les quinze minutes qui suivent un effort pour éviter des réactions vasculaires défavorables. Attention : combiner douche et cigarette présente un risque majeur.

6) Ne pas faire de sport quand on a de la fièvre ou dans les huit jours qui suivent une « grippe », une virose possible ou une fièvre d’origine inconnue. En effet, de nombreux germes peuvent « toucher le cœur » (myocardite) et entraîner un danger si un effort est entrepris avant cicatrisation d’une éventuelle petite lésion.

7) Au-delà de l’âge de 35 ans, faire pratiquer un bilan médical et cardiologique lorsqu’on reprend une activité sportive après une période d’arrêt.

8) Signaler au médecin toute douleur dans la poitrine ou tout essoufflement anormal à l’effort. Ils peuvent alerter au sujet d’un risque très sérieux.

9-10) Signaler au médecin toute palpitation cardiaque (9) ou tout malaise (10) même passager survenant pendant l’effort ou dans l’heure qui suit l’effort. Ces signes peuvent aussi être précurseurs d’un danger.

Le respect de ces quelques règles de prudence permettrait certainement d’éviter de nombreuses morts, toujours dramatiques dans ces circonstances et qui peuvent toucher des adolescents ou des adultes.

Lorsque malheureusement une syncope ou une perte de connaissance brutale se produit, la mort peut être évitée par un massage cardiaque ou par l’utilisation d’un défibrillateur (en principe présent dans tous les stades). Ces manœuvres pourraient être enseignées en quelques minutes dans tous les clubs, évidemment, et pourquoi pas dans toutes les écoles ? Rien n’est plus affligeant que l’image d’un sportif inerte au sol, entouré de joueurs ou d’organisateurs accablés mais incapables d’intervenir.

Ces risques liés à l’exercice mal contrôlé d’un sport ne doivent pas cacher les bienfaits physiques et psychiques que procurent les activités pratiquées dans de bonnes conditions et qui tiennent compte de nos capacités.

Mais n’oublions pas « qu’on court ou qu’on pédale avec ses muscles et son cœur » et qu’ils méritent la même attention. SPORTIF, CERTES, MAIS PRUDENT.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte