Politique

Soudan du Sud : vers une sortie de l’impasse ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 9 août 2016 à 13:11

Des habitants de Djouba, la capitale du Soudan du Sud, cherchant refuge dans le camp du Programme alimentaire mondial le 10 juillet 2016. © Sinisa Marolt/AP/SIPA

Au siège de l’ONU à New York, un projet de résolution autorisant le déploiement d’une force de protection sous commandement de la Minuss, à Djouba et dans ses environs, sera discuté cette semaine.

Selon ce texte, que JA a pu consulter, cette force sera composée de 4000 hommes et 1000 policiers doivent également être déployés, ce qui porterait à 17 000 les effectifs de la Minuss. La résolution demande également la mise en place d’un cessez-le-feu permanent, un embargo sur les armes pour une durée d’un an et la création d’un comité chargé d’étudier d’éventuelles sanctions.

Salva Kiir a assoupli sa position

Les négociations entre les 15 pays membres du Conseil de sécurité devraient être facilitées par l’assouplissement de la position du président Salva Kiir. La décision des autorités sud-soudanaises d’accepter le déploiement d’une force régionale et les compromis acceptés par l’Igad (notamment de considérer que les changement au sein du SPLM/SPLA-IO [ex-rébellion, NDLR] comme « une question interne ») devrait calmer les réticences de la Chine, de la Russie et de l’Égypte.