Diplomatie

Diplomatie : les « Africains » de François Hollande déménagent

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 11 août 2016 à 19h02
Hélène le Gal, conseillère Afrique de François Hollande.

Hélène le Gal, conseillère Afrique de François Hollande. © Pacome Pabandji/AFP

Le traditionnel jeu de chaises musicales diplomatique d’été aura une ampleur particulière pour l’Afrique : au moins 18 ambassades de France sur le continent sont concernées.

Certains changements sont déjà connus, voire effectués, d’autres pas encore. Ainsi, Gilles Thibault passe de Ouagadougou (où il est remplacé par Xavier Lapeyre de Cabanes) à Yaoundé. Évelyne Decorps quitte N’Djamena pour Bamako, où elle remplace Gilles Huberson, nommé à Maurice. Christian Bader quitte Malabo pour Bangui, où Charles Malinas n’était plus en odeur de sainteté. Laurent Delahousse s’éloigne d’un pays en crise (le Zimbabwe) pour un plus grand casse-tête encore : le Burundi. François Goldblatt, ex-ambassadeur à Madagascar, s’envole pour l’Érythrée. Au Tchad atterrit Philippe Lacoste après un passage aux Comores.

Nouvelles têtes

Côté nouvelles têtes, à noter Brigitte Curmi, nommée pour la première fois ambassadrice dans un pays à hauts risques : la Libye. En désignant Fred Constant en Guinée équatoriale, Paris prend acte du blocage avec le Rwanda : nommé dans ce pays en 2015, Constant n’a jamais reçu l’agrément de Kigali. A contrario, Georges Serre, très apprécié du président ivoirien, Alassane Ouattara, devrait rester au moins jusqu’aux législatives, prévues pour fin 2016, alors même qu’il est en poste à Abidjan depuis quatre ans et demi – un record parmi les actuels ambassadeurs de France sur le continent.

Ce remaniement touche aussi le cœur du dispositif africain de l’ère Hollande. Le départ pour Tel-Aviv de la conseillère Afrique de l’Élysée, Hélène le Gal, est confirmé (son adjoint, Thomas Mélonio, héritera de ses dossiers mais pas forcément de son titre). Et Rémi Maréchaux, ancien membre de la cellule Afrique de l’Élysée sous Nicolas Sarkozy et ex-ambassadeur au Kenya, devrait succéder à Jean-Christophe Belliard à la tête de la direction Afrique du Quai d’Orsay.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte