Diplomatie

Madagascar : le village de la francophonie piétine, tous sous un chapiteau ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 19h20
Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie. © Adrian Wyld/AP/SIPA

Dans quels locaux se déroulera le 16e sommet de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), qui doit se tenir à Antananarivo les 26 et 27 novembre ?

La construction du village de la francophonie piétine : les travaux ont été suspendus pendant plusieurs semaines, faute de paiement. Il doit pourtant abriter un hôtel quatre étoiles, une immense galerie d’exposition, des pavillons et des stands d’artisanat. Pis, la mise aux normes du centre de conférences près de l’aéroport d’Ivato, qui doit accueillir la vingtaine de chefs d’État lors des séances plénières, a elle aussi pris du retard.

Les organisateurs songeraient même à installer tout le monde sous un immense chapiteau… Une hypothèse qui inquiète les services de sécurité, un mois après l’attentat meurtrier du stade d’Antananarivo. Maigre consolation : les deux nouvelles routes censées relier plus rapidement la zone du sommet à la capitale malgache seront bientôt inaugurées.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte