Diplomatie

Côte d’Ivoire : Ouattara tente de rassurer Kaboré au sujet des planteurs burkinabè

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 03 août 2016 à 08h07
Alassane Ouattara, le 6 mai 2001 à Abidjan.

Alassane Ouattara, le 6 mai 2001 à Abidjan. © Emanuel Ekra/AP/SIPA

Nombreux ont été les sujets évoqués par Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara lors de la visite du président burkinabè en Côte d’Ivoire, du 27 au 29 juillet.

Parmi eux, la question de l’avenir des 30 000 planteurs burkinabè installés illégalement dans les forêts classées de l’ouest de la Côte d’Ivoire. Le gouvernement est déterminé à les en chasser pour se conformer à ses engagements internationaux en matière de protection de la biodiversité. Mais le président Kaboré, lui, craint qu’ils ne reviennent massivement au Burkina.

Alassane Ouattara a pu le rassurer : Abidjan prévoit de proposer aux déguerpis un dédommagement financier ainsi qu’une réinstallation plus au sud (toujours en Côte d’Ivoire, donc). Problème : les populations locales s’y opposent.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte