Energie

Hélium : « De nouveaux projets vont entrer en production en Afrique »

Par

Economiste à la Paris School of Business.

Un laser hélium-néon. © Heinrich Pniok/Wikimedia Commons

Le gaz d’hélium est utilisé principalement pour la cryogénie (processus de refroidissement) dans l’industrie électronique, l’aéronautique et le secteur médical.

Le marché devient attractif car la demande en provenance d’Asie est en forte croissance.

Historiquement, ce sont les États-Unis qui tiennent le marché de l’hélium, avec près de 90 % des ventes jusqu’aux années 2000. Pendant la guerre froide, ils s’étaient constitué des réserves jugées stratégiques sur le plan militaire. Ils en ont mis une partie sur le marché de 2005 à 2013, entraînant une baisse des prix jusqu’à un plancher de 2 dollars/m3. Cette mise sur le marché des stocks américains a été stoppée par le président Obama, ce qui a permis une remontée des prix (entre 5 et 6 dollars/m3) et a rendu viable le démarrage de nouveaux projets extractifs dans d’autres pays.

Un nouveau souffle pour la Tanzanie 

Ces derniers sont en général déjà des producteurs de gaz naturel, avec lequel l’hélium est souvent mélangé. Si les États-Unis restent leaders, avec 59 % des 180 millions de m3 d’hélium vendus en 2015, ils partagent dorénavant le marché avec, entre autres, le Qatar (24 %) et l’Algérie (9,5 %). Cette dernière a perdu des parts de marché, notamment en raison d’équipements mal configurés.

La découverte par le norvégien Helium One d’un gisement de 1,5 milliard de m3 en Tanzanie met ce pays sur la carte des producteurs potentiels d’hélium. Reste qu’il faudra encore quelques années avant une entrée en exploitation : les gisements sont situés dans la vallée du Rift, dans une zone jugée instable et avec peu d’infrastructures. Et les technologies utilisées pour séparer l’hélium des autres gaz et pour le purifier sont complexes. Mais, globalement, le marché est bien orienté, ce qui devrait permettre l’entrée en production de nouveaux projets, y compris en Afrique. »

Fermer

Je me connecte