Banque

Banque : Maurice explore les grands fonds

Vue du siège de Mauritius Commercial Bank, à Port-Louis. © DR

La petite taille du marché mauricien n'est plus un frein à l'expansion de son secteur bancaire. Deux de ses principales enseignes, la Mauritius Commercial Bank (MCB) et la State Bank of Mauritius (SBM), n'ont pas hésité à sortir de l'île.

Et le résultat est spectaculaire, notamment pour la MCB, leader du secteur. « Nous dégageons 40 % de nos bénéfices à travers nos différentes filiales étrangères », se félicite Jean-Michel Ng Tseung, président de MCB Investment Holding, qui dispose de quarante agences à Maurice.

Sa première implantation en dehors de l’île date de 1976, chez le voisin seychellois, à travers la Banque française commerciale de l’océan Indien (BFCOI). La taille du marché a beau y être dix fois plus petite, les bénéfices restent importants pour la MCB, qui a encaissé 5 millions d’euros en 2015, pour un chiffre d’affaires de 320 millions d’euros. « Nous accompagnons la progression économique du pays en nous concentrant sur ses principales industries, dans la pêche et l’hôtellerie. Nous détenons aujourd’hui 24 % du marché seychellois », précise Jean-Michel Ng Tseung.

Moteur de croissance

Motivée par ces résultats encourageants, la banque s’installe en 1993 à Madagascar et démarre ses activités en finançant les investissements de ses compatriotes sur la Grande Île. Elle y dispose aujourd’hui de six agences et d’une centaine d’employés.

La MCB finance les secteurs les plus variés de l’économie locale, du coton au pétrole en passant par l’élevage et l’hôtellerie. Malgré les crises successives qui ont plombé l’économie malgache, ses activités sont restées rentables, avec un bénéfice de 2,4 millions d’euros en 2015. Également présente à La Réunion, la banque mauricienne voit plus loin encore, avec l’ouverture de bureaux au Mozambique et aux Maldives. « Nous comptons rester actifs en dehors de Maurice. C’est le principal moteur de croissance du groupe », souligne Jean-Michel Ng Tseung.

Conquête des marchés voisins

La MCB n’est pas le seul digne représentant du secteur bancaire mauricien dans la sous-région. Poussée par son nouveau président, l’économiste Kee Chong Li Kwong Wing, la SBM est aussi partie à la conquête des marchés voisins. Présente à Madagascar et aux Seychelles, la banque, majoritairement détenue par l’État, s’est projetée en Inde et cherche à s’établir en Afrique de l’Est. La SBM, sous l’impulsion de sa direction, veut « laisser une empreinte internationale ».

Fermer

Je me connecte