Banque

Finance : négociations autour de Banque Atlantique

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 07 septembre 2016 à 15h08
Sofiane Lahmar est associé chez Development Partners International, le capital-investisseur britannique spécialiste de l'Afrique.

Sofiane Lahmar est associé chez Development Partners International, le capital-investisseur britannique spécialiste de l'Afrique. © Kalpech Lathigra pour Jeune Afrique

Un nouvel actionnaire devrait bientôt entrer au capital du groupe bancaire, implanté dans une demi-douzaine de pays africains. Development Partners International (DPI).

Selon les informations de Jeune Afrique, le marocain Banque populaire a entamé des négociations exclusives avec Development Partners International (DPI).

Le capital-investisseur britannique spécialiste de l’Afrique, qui a levé début 2015 un nouveau fonds panafricain doté de 725 millions de dollars (plus de 640 millions d’euros), prendrait de 10 % à 15 % d’Atlantic Business International (ABI), le holding du réseau Banque Atlantique (présent dans sept pays ouest-africains).

Discussions

ABI est actuellement détenu à 75 % par Banque populaire, à 20 % par Atlantic Financial Group de Koné Dossongui, à 2,5 % par le capital-investisseur Cauris et à 2,5 % par le fonds Equador.

C’est Mohamed Benchaaboun, le PDG de Banque populaire, qui gère en direct le dossier avec Miles Morland, cofondateur de DPI, et Sofiane Lahmar, associé.

Le closing est prévu au plus tôt fin 2016, en attendant l’aval des autorités monétaires et de régulation.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte