Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Religion

Laurent Esso, ministre de la Justice redouté

Réservé aux abonnés | | Par

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, parmi lesquels celui de Laurent Esso.

Quand on est ministre de la Justice dans un pays qui emprisonne des dizaines d’hommes politiques et de hauts fonctionnaires pour corruption, on se doit d’inspirer la crainte. De fait, Laurent Esso, 73 ans, est redouté, y compris par ses collègues du gouvernement, dont plusieurs sont auditionnés par les enquêteurs du Tribunal criminel spécial.

Le ton de ses correspondances pour rappeler aux ministres et directeurs généraux qu’ils ne sont pas au-dessus des lois est sans appel… Tombé dans le chaudron de la politique avec Paul Biya comme pygmalion, Laurent Esso est lui-même un ancien magistrat.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte