Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Culture

Rebecca Enonchong, entrepreneuse

Rebecca Enonchong. © Menoba Abel Aime pour JA

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, parmi lesquels celui de Rebecca Enonchong.

Les jeunes entrepreneurs du numérique lui disent merci. À la tête d’AppsTech, une société spécialisée dans les logiciels de gestion d’entreprise et présente dans une cinquantaine de pays sur trois continents, Rebecca Enonchong, 48 ans, s’engage au quotidien pour sortir l’entrepreneuriat du ghetto.

En 2014, cette ancienne émigrée aux États-Unis a créé le Cameroon Angels Network pour aider les porteurs de projet à élaborer un business plan, trouver des financements, se développer… Cofondatrice de l’African Business Angels Network, cette ancienne cadre financière désignée Global Leader for Tomorrow par le Forum mondial de Davos a aussi été membre de l’ICT Task Force aux Nations unies.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte