Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Musique

Franko, le chanteur qui multiplie les collaborations

Le chanteur Franko. © Capture d'écran YouTube

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, comme celui du chanteur Franko.

Impossible, depuis sa sortie en juillet 2015, d’être passé à côté de « Coller la petite », le dernier tube de Franko, partagé des millions de fois sur les réseaux sociaux. Omniprésent sur le web, à la radio ou à la télévision, Kinguè Franck Junior, né en 1987 à Douala, a tout connu depuis un an. La gloire d’abord, après une carrière timidement commencée en 2003 et qui l’a conduit à assurer la première partie des concerts de Sexion d’Assaut, de Toofan ou de Zaho. La censure ensuite, lorsque le préfet du département de la Mifi puis la RD Congo ont interdit – en vain – la diffusion de sa chanson.

Fort de ce buzz, Franko surfe aujourd’hui sur le succès. Après une tournée, entre autres, en Guinée équatoriale, en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Congo, il a débarqué en Belgique et en France, où il multiplie les concerts et les collaborations, notamment avec DJ Mike One et les rappeurs Youssoupha et Mokobé.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte