Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Vie des partis

Joshua Osih, la figure montante de l’opposition

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, parmi lesquels celui de Joshua Osih.

Au Social Democratic Front (SDF, de John Fru Ndi), il pourrait représenter l’avenir. Voici de nombreuses années que Joshua Osih s’active au sein de la classe politique camerounaise. Très présent dans les médias et sur les réseaux sociaux, le vice-président de la Commission du budget et des finances de l’Assemblée nationale est, depuis 2012, le numéro deux du premier parti d’opposition, après en avoir été le représentant pour la province du Sud-Ouest pendant dix ans.

Né à Kumba en 1968, ce père de trois enfants a passé plus de vingt ans dans le secteur de l’aviation, au Cameroun et en Suisse, notamment au sein des compagnies Swissair et Lufthansa. Ce n’est donc pas un hasard si, en tant que député, il se montre particulièrement attentif à la gestion par l’État de la compagnie nationale Camair-Co, au sujet de laquelle il a demandé une enquête parlementaire.

Son avenir politique semble irrémédiablement lié à celui de John Fru Ndi. Si le chairman venait à lui céder sa place à la tête du SDF, cela lui ouvrirait les portes de l’élection présidentielle de 2018…

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte