Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Politique

Samuel Nguiffo, le défenseur de l’environnement

Réservé aux abonnés | | Par

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, parmi lesquels celui de Samuel Nguiffo.

son engagement pour la cause environnementale tend à faire oublier que le Robin des Bois camerounais est juriste de formation. Une connaissance du droit que Samuel Nguiffo, 51 ans, met au service des plus défavorisés pour décrypter les textes qui régissent les forêts, les terres et la protection des écosystèmes.

À travers le Centre pour l’environnement et le développement (CED), qu’il a fondé en 1994, il a choisi très tôt de croiser le fer avec les entreprises d’exploitation forestière, avant de dénoncer l’accaparement des terres par les multinationales de l’agro-industrie. Des combats qui vont de pair avec celui pour la préservation du milieu de vie des Pygmées et qu’il a su mener en fédérant des ONG locales et internationales.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte