Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Culture

Blick Bassy, fier d’être africain

Réservé aux abonnés | | Par
Blick Bassy, musicien.

Blick Bassy, musicien. © Vincent Fournier / JA

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, à l’instar de celui de Blick Bassy.

Il a mis dix ans pour se construire une carrière internationale et, en 2015, Blick Bassy a été reçu sur tous les continents, dans tous les foyers. La raison de cette notoriété ? Quinze secondes de sa chanson « Kiki », choisie par la marque Apple pour promouvoir la sortie mondiale de l’iPhone 6. Il y chante exclusivement en bassa, sa langue maternelle, qu’il tente de préserver. Le combat de ce chanteur de 42 ans : aider les Africains à rester eux-mêmes. Persuadé que grâce aux nouvelles technologies on n’a plus besoin de franchir les mers pour réussir dans la musique, l’ex-membre du très populaire groupe Macase a créé le site Wanda-Full.

Il y donne des tuyaux pour se repérer dans l’industrie du disque, présenter son travail, trouver des financements… Toujours soucieux de mettre en garde contre ce miroir aux alouettes que peut être l’Occident, le bluesman vient de sortir son premier roman, Le Moabi cinéma.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte