Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Économie

Célestin Monga, l’économiste

Célestin Monga, économiste.

Célestin Monga, économiste. © UNU-WIDER/Flickr Creative Commons

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, à l’instar de celui de Célestine Ketcha Courtès.

Directeur général adjoint de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi), Célestin Monga, 56 ans, n’est certes plus l’impétueux banquier qui séjourna en prison dans les années 1990 après qu’il eut exigé plus de liberté et de démocratie dans une lettre ouverte à Paul Biya. L’économiste a néanmoins gardé le goût de la production d’idées, qu’il distille dans ses essais et carnets de route écrits alors qu’il travaillait comme conseiller à la direction générale de la Banque mondiale.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte