Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Société

Jean-Pierre Bekolo, cinéaste engagé

Réservé aux abonnés | | Par
Jean-Pierre Bekolo, cinéaste.

Jean-Pierre Bekolo, cinéaste. © Festival de Cine Africano - FCAT/Flickr Creative Commons

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, parmi lesquels celui de Jean Pierre Bekolo.

Dans un Cameroun qui s’interroge sur son avenir politique, le cinéaste a choisi le camp du changement. Sorti en 2013, son dernier film en date, Le Président, critique les trois décennies de présidence de Paul Biya.

Bien qu’installé aux États-Unis, le réalisateur de 50 ans continue de scruter la vie politique et sociale de son pays. Ses prises de position, sur son blog, illustrent le virage politique pris par ses productions ces dernières années. L’élection présidentielle de 2018 devrait l’inspirer, notamment dans le genre documentaire, qu’il affectionne de plus en plus. Une chose est certaine : Jean-Pierre Bekolo entend peser sur le destin de son pays.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte