Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Société

André Siaka, le brasseur ambitieux

André Siaka, ancien directeur Général des Brasseries du Cameroun (Groupe Castel), le 25 mars 2011, à Paris, France. © Vincent FOURNIER/Jeune Afrique

Au pays de Paul Biya, tout paraît immobile. Pourtant, de nouveaux visages émergent, dont celui d'André Siaka.

Conversion réussie pour l’ancien patron des Brasseries du Cameroun. Depuis trois ans, André Siaka développe Routd’Af, sa propre entreprise de BTP. Un partenariat avec la Compagnie sahélienne d’entreprises (CSE), du Sénégalais Aliou Sadio Sow, lui a permis de rafler quelques marchés, notamment ceux en lien avec les chantiers de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Côté politique, nombreux sont ceux qui estiment qu’il a le bon profil pour se lancer à l’assaut du palais d’Étoudi. Mais il sera difficile de convaincre ce polytechnicien de 67 ans de s’écarter de la route des affaires.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Cameroun»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte