Dossier

Cet article est issu du dossier «Maroc : les hommes de Mohammed VI»

Voir tout le sommaire
Politique

Abdeljaouad Belhaj : gardien du protocole de Mohammed VI

abdeljawad Belhaj, 55 ans.

abdeljawad Belhaj, 55 ans. © AIC PRESS

« L’ombre du roi », tel qu’il est surnommé, est le gardien du temple quand il s’agit du respect des usages protocolaires. Abdeljaouad Belhaj est l’un des hommes de sa Majesté.

Il est à la tête d’un « ministère » qui ne fait pas partie de l’équipe gouvernementale : celui de la Maison royale et du protocole. Une maison qu’Abdeljaouad connaît très bien. Il y travaille depuis 1998 et en a pris la tête en 2010 sur décision de Mohammed VI. Sa mission ? Gérer le cérémonial du Palais. Il est (entre autres) chargé de rendre publics les communiqués traitant des activités officielles ou privées de la famille royale. Le chef du protocole prépare également les différentes réceptions et rencontres marquées par la présence royale.

Il est le gardien du temple quand il s’agit du respect des usages protocolaires auxquels sont assujetties toutes les personnalités reçues par Mohammed VI, qu’elles soient marocaines ou étrangères. La sphère d’influence de Belhaj s’étend aussi au domaine sportif. Depuis 2002, il est le président de la Fédération royale marocaine de boxe. Ces derniers temps, « l’ombre du roi » (son surnom) semblait briller par son absence. Sa réapparition aux côtés de Mohammed VI, le 23 février, lors d’une visite au consulat du Maroc à Orly est venue mettre fin aux méchantes rumeurs.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte