Politique

Mali : pourquoi Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas rencontré Amadou Toumani Touré

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Ibrahim Boubacar Keïta, au palais de Koulouba, le 3 mai 2014.

Ibrahim Boubacar Keïta, au palais de Koulouba, le 3 mai 2014. © Emmanuel DAOU BAKARY pour Jeune Afrique

Il faudra encore attendre pour une rencontre entre Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et Amadou Toumani Touré (ATT).

De passage à Dakar les 4 et 5 juin pour les sommets de la Cedeao et de l’UEMOA, le président malien n’a pas rendu visite à son prédécesseur, exilé au Sénégal depuis le coup d’État de mars 2012. Le 28 mai, IBK avait pourtant déclaré publiquement à Baguinéda, près de Bamako, qu’il allait « très bientôt » revoir ATT.

Selon l’un de ses collaborateurs, il serait bien dans une « logique d’apaisement » vis-à-vis de l’ancien chef de l’État, mais n’est pas allé le voir lors de son séjour à Dakar car il était accaparé par les travaux avec ses pairs ouest-africains. De son côté, un proche de l’ex-président déplore ce décalage entre le discours et les actes, tout en rappelant qu’ATT, qui souhaite rentrer au Mali, est prêt à recevoir IBK « quand il veut ».

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte