Elections

Corée du Sud : Ban Ki-moon président ?

Le patron de l'ONU et son épouse en visite dans la ville d'Andong, le 29 mai.

Le patron de l'ONU et son épouse en visite dans la ville d'Andong, le 29 mai. © MARK GARTEN/UN PHOTO

De retour en Corée, son pays natal, fin mai, Ban Ki-moon a laissé entendre qu’il n’excluait pas de se présenter à l’élection présidentielle de l’an prochain.

« Au terme de mon mandat de secrétaire général des Nations unies, le 1er janvier 2017, je redeviendrai un citoyen sud-coréen comme les autres ; alors, je prendrai une décision », a-t-il déclaré. S’il venait à succéder à Park Geun-hye, l’actuelle présidente conservatrice, il conduirait sans nul doute une politique beaucoup plus souple à l’égard du régime nord-coréen.

En dépit du maintien des sanctions internationales, il a d’ores et déjà souligné l’importance d’une relance du dialogue et rappelé que de « bonnes relations entre les deux Corées sont essentielles à la construction d’une paix durable, dans la péninsule et dans toute la région ».

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte