Politique

Corée du Sud : Ban Ki-moon président ?

De retour en Corée, son pays natal, fin mai, Ban Ki-moon a laissé entendre qu’il n’excluait pas de se présenter à l’élection présidentielle de l’an prochain.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 10 juin 2016 à 13:24

Le patron de l’ONU et son épouse en visite dans la ville d’Andong, le 29 mai. © MARK GARTEN/UN PHOTO

« Au terme de mon mandat de secrétaire général des Nations unies, le 1er janvier 2017, je redeviendrai un citoyen sud-coréen comme les autres ; alors, je prendrai une décision », a-t-il déclaré. S’il venait à succéder à Park Geun-hye, l’actuelle présidente conservatrice, il conduirait sans nul doute une politique beaucoup plus souple à l’égard du régime nord-coréen.

En dépit du maintien des sanctions internationales, il a d’ores et déjà souligné l’importance d’une relance du dialogue et rappelé que de « bonnes relations entre les deux Corées sont essentielles à la construction d’une paix durable, dans la péninsule et dans toute la région ».