Politique

Burkina : Zida fait la sourde oreille et reste à Ottawa

Isaac Yacouba Zida, le 3 novembre 2014, alors lieutenant-colonel.

Isaac Yacouba Zida, le 3 novembre 2014, alors lieutenant-colonel. © Theo Renaut/AP/SIPA

Tous les ponts sont coupés entre Roch Marc Christian Kaboré et Yacouba Isaac Zida depuis plus de trois mois.

Accusé d’enrichissement illicite et de corruption à l’époque où il dirigeait le régime de transition, l’ancien Premier ministre se trouve toujours à Ottawa, au Canada, auprès de sa famille, et fait la sourde oreille à l’injonction présidentielle de rentrer à Ouagadougou. Lors de leur dernier échange, en février, il s’y était pourtant engagé, mais, depuis, c’est silence radio ! Le chef de l’État est pourtant bien décidé à le contraindre à rendre des comptes sur sa gestion passée.

Il n’a par ailleurs guère apprécié que Zida – qui, selon plusieurs sources, a directement ordonné à la justice militaire d’émettre un mandat d’arrêt international contre l’Ivoirien Guillaume Soro avant de quitter le pouvoir – ne l’ait pas informé de l’existence de cette procédure diplomatiquement très sensible.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte