Justice

Cameroun : Marafa Hamidou Yaya contre-attaque

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 25 mai 2016 à 08h41
L'ancien secrétaire général de la présidence camerounais, Marafa Hamidou Yaya avant l'ouverture de son procès, le 16 juillet 2012 à Yaoundé.

L'ancien secrétaire général de la présidence camerounais, Marafa Hamidou Yaya avant l'ouverture de son procès, le 16 juillet 2012 à Yaoundé. © AFP

Après la confirmation de sa condamnation – avec un petit raccourcissement de sa peine – par la Cour suprême, Marafa Hamidou Yaya estime n’avoir pas dit son dernier mot.

La Cour suprême camerounaise l’a certes condamné à vingt ans de prison, le 18 mai, mais l’ancien ministre de l’Administration territoriale (et par ailleurs ex-secrétaire général à la présidence) va demander la révision de son procès. Ses défenseurs envisagent aussi de poursuivre l’État du Cameroun devant les juridictions régionales et internationales. Avec un argument qui met en lumière un étonnant paradoxe : Marafa a été condamné pour avoir détourné 31 millions de dollars dans l’affaire de l’avion présidentiel – des faits qui, selon la justice, remontent à 2001.

Or en janvier dernier, Jean Marie Atangana Mebara, son successeur au secrétariat à la présidence, a été condamné pour les mêmes faits, sauf que cette fois-ci ils auraient été commis en 2003. « Si, comme le dit la Cour, Mebara a tenté de détourner ces millions cette année-là, conclut un avocat de Marafa, c’est qu’ils étaient toujours dans les caisses. Marafa ne les a donc pas volés ! »

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte