Sécurité

Terrorisme : qui est le Tchadien de Tanger ?

Ahmat Moussa Nour a été aperçu à Tanger où il devait repérer ses futures cibles.

Ahmat Moussa Nour a été aperçu à Tanger où il devait repérer ses futures cibles. © Fran Villena

Ahmat Moussa Nour : tel est, selon nos informations, le nom exact du jihadiste tchadien de 33 ans arrêté le 13 mai au matin à Tanger.

Ahmat Moussa Nour a été intercepté le 13 mai dans un café de la corniche de Tanger (le Schengen) par les policiers du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), une unité relevant de la DGST, la Direction générale de la surveillance du territoire marocaine.

Outre son identité, on en sait un peu plus sur l’itinéraire de cet homme recruté par l’État islamique (EI) lors d’un séjour en Égypte. Arrivé le 4 mai à l’aéroport de Casablanca par un vol de la RAM en provenance de Ndjamena et détenteur d’un authentique passeport tchadien, cet arabophone répondant au surnom d’Addabbah (« égorgeur »), spécialiste des explosifs, avait été envoyé par Daesh au Maroc pour y encadrer des cellules dormantes composées de Marocains et d’Algériens.

Entre le 5 et le 13 mai, Ahmat Moussa Nour, qui portait costume et cravate, se serait déplacé à Rabat puis à Tanger afin de repérer ses futures cibles : une chancellerie occidentale, un centre culturel français, des grands hôtels, un casino… Il aurait également été aperçu à Oujda, dans la province de l’Oriental, considérée par les stratèges de Daesh comme une future wilaya affiliée à l’EI, à l’instar de celle de Syrte, en Libye. Les agents du BCIJ, qui le surveillaient depuis quelques jours, ont découvert dans sa planque tangéroise des produits et du matériel destinés à la confection d’explosifs. Ses complices sont activement recherchés.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte