Livres

Livres – Photographie : « Tracing Morocco », visages du Maroc

Une oeuvre du peintre allemand., exposée sur un mur à New Delhi.

Une oeuvre du peintre allemand., exposée sur un mur à New Delhi. © Bernat Armangue/AP/SIPA

Publié par la Fondation Montresso, « Tracing Morocco » revient sur le travail du street artist allemand Hendrik Beikirch.

Smiaa la cuisinière, Fadma la tatoueuse au henné, Mohamed le fermier, Mounir le pêcheur, Abderrahim le tisserand… Ceux qui ont manqué l’exposition en décembre dernier des œuvres de Hendrik Beikirch au Jardin rouge, à Marrakech, peuvent retrouver ces visages dans le livre Tracing Morocco. Publié par la Fondation Montresso, l’ouvrage présente une à une les faces burinées des Marocains anonymes que le street artist allemand a peints sur les murs de New York, Rome, Goes, Heidelberg, Naestved et Toulouse depuis 2014. À travers ces immenses peintures urbaines disséminées dans le monde, Beikirch a voulu saluer ces hommes et ces femmes exerçant encore des métiers ancestraux dans un pays en pleine modernisation.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte