Politique

Gabon : le torchon brûle entre Guy Nzouba Ndama et Zacharie Myboto

Guy Nzouba Ndama.

Guy Nzouba Ndama. © DR / Francophonie.org

Les questions ethniques sous-tendent les relations exécrables entre l’ancien président de l’Assemblée nationale et le patron de l’Union nationale (UN, opposition).

La bataille pour le contrôle du vote des Nzebis, troisième groupe ethnique du pays après les Fangs et les Punus, en vue de la prochaine présidentielle ne va pas arranger les relations, déjà exécrables, entre Zacharie Myboto, président de l’Union nationale (opposition), et Guy Nzouba Ndama, président démissionnaire de l’Assemblée nationale.

Le premier, qui se considère comme le leader naturel des Nzebis, va appeler à soutenir le candidat que le congrès de son parti désignera fin mai. Le second a déjà déclaré sa candidature à la présidence. En privé, Myboto promet l’enfer à Nzouba, qui est nzebi mais issu du clan pouvi, minoritaire. Le vieil opposant reproche à l’ex-pilier de la majorité sa condescendance à l’égard de l’opposition, qu’il vient de rejoindre mais qu’il traite, selon lui et ses proches, de haut.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte