Politique

Centrafrique : vers un audit de la transition ?

Les nouvelles autorités centrafricaines envisagent de réaliser un audit de la période de transition.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 20 mai 2016 à 11:17

Catherine Samba-Panza au Parlement, à Bangui, le 23 janvier 2014. © Jerome Delay/AP/SIPA

Selon des sources diplomatiques, la gestion de la mairie de Bangui, dirigée jusqu’au 6 mai par Hyacinthe Wodobodé, une proche de l’ex-présidente de la transition, Catherine Samba-Panza (CSP), et de plusieurs dons de pays étrangers posent problème. Une cinquantaine de véhicules offerts par l’Angola dans le cadre de l’élection présidentielle se seraient aussi volatilisés.

Les mêmes sources diplomatiques soupçonnent des proches de CSP et de son Premier ministre, Mahamat Kamoun, de s’être partagé le cadeau angolais et d’avoir stocké les voitures à Yaoundé. Le président, Faustin-Archange Touadéra, souhaite également mettre fin au trafic de faux passeports mis en place à l’époque de François Bozizé et qui a perduré pendant toute la transition.