Agroalimentaire
Bon Thiahoun, un producteur de coton OGM du village de Pê (Houndé, dans le sud-ouest du Burkina), au milieu de la récolte de l’année dernière. © THÉO RENAUT POUR J.A.

Cet article est issu du dossier

OGM : l’Afrique à tout prix

Voir tout le sommaire
Économie

La carte d’Afrique des OGM

En Afrique la culture des OGM représente déjà quelque 4 millions d’hectares, soit 3% des terres cultivées. Le point en carte sur les législations des pays du continent.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 12 mai 2016 à 16:17

Des plants d’OGM à l’Université de l’Oregon, aux États-Unis, en mai 2015. © Andy Cripe / AP / SIPA

p24-25

p24-25


QUE RÉSERVE L’AVENIR ?

Égypte

Le pays, qui a suspendu la culture de maïs depuis la révolution de 2011, travaillerait à mettre sa loi à jour pour relancer prochainement la production.

Soudan

Depuis 2012, les entreprises chinoises y produisent leurs propres variétés de coton OGM. Le mystère demeure sur leur identité.

Sénégal 

Des rumeurs récurrentes dont état de tests de coton pratiqués soit par des réligueux américains, soit par la Sodéfitex. La direction dément.

Bénin 

Un moratoire de 2002 renouvelé en 2008, est désormais arrivé à son expiration. Sera-t-il reconduit ?

Zambie 

Le pays a refusé en 2002 l’aide humanitaire en provenance des États-Unis au motif que ce pays produisait des OGM. Sa législation en cours d’élaboration devrait être assez restrictive.