Politique

Union africaine : Kikwete sur orbite

Réservé aux abonnés | | Par
Image173854.jpg

Image173854.jpg © VINCENT FOURNIER/J.A.

Ancien président tanzanien (2005-2015), Jakaya Kikwete est le candidat dont rêve l’Afrique du Sud pour la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA).

Le gouvernement de ce pays a d’abord annoncé que Nkosazana Dlamini-Zuma, la titulaire du poste, ne se représenterait pas au terme de son mandat, en juillet, puis, soutenu par plusieurs capitales régionales, a officieusement chargé l’ancien président Thabo Mbeki de créer une dynamique autour d’une candidature Kikwete. Le Tanzanien ne manque pas d’atouts : il a déjà présidé l’UA, en 2008, et est actuellement envoyé spécial en Libye.

L’opération n’en est pas moins délicate pour Mbeki, la SADC (l’organisation régionale) s’étant prononcée pour une autre candidate : Pelonomi Venson-Moitoi, la ministre des Affaires étrangères du Botswana. L’élection aura lieu lors du prochain sommet de l’UA en juillet, au Rwanda.

 

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte