Dossier

Cet article est issu du dossier «Coups d'État en Afrique : la fin d'une époque ?»

Voir tout le sommaire
Politique

Ghana : Jerry Rawlings, au tour de sa femme ?

Jerry Rawlings.

Jerry Rawlings. © Stuart Price/UN PHOTO

Sa première tentative, en 1979, a avorté au bout de quelques mois.

Le second putsch aura été le bon. Revenu au pouvoir en 1981, le lieutenant-colonel Jerry Rawlings y est resté vingt ans, conforté dans son fauteuil de président ghanéen par les élections de 1992 et de 1996. En 2000, il ne peut briguer un troisième mandat et se retire de la vie politique.

Quinze ans plus tard, le « Rédempteur » reste un personnage dont la voix compte, tant au Ghana qu’auprès de certains chefs d’État africains.

Dans l’une de ses dernières déclarations, Jerry Rawlings, 68 ans, a appelé ses pairs à résister à « l’audace de l’Occident ».

Son nom fait-il recette ? Réponse lors de la présidentielle de novembre, à laquelle se présente sa femme, Nana Konadu Agyeman-Rawlings, candidate du National Democratic Party.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Toute l'actualité de l'Afrique anglophone

Analyse, débats, expertises... Pour comprendre l'Afrique de demain et d'aujourd'hui

arrow icon Découvrir theafricareport.com
Fermer

Je me connecte